Aller au contenu

Motif artisanal 70 : Aînés argoniens

Styles - Style-Aines-argoniens-L.jpg

Par Concordia Mercius

Je suis fière de pré­sen­ter, au nom des Conservateurs Cyrodiiliaques, mes décou­vertes sur les vête­ments et déco­ra­tions des Argoniens pré-Tombée de la nuit. La simi­li­tude des construc­tions et motifs décou­verts lors de nos expé­di­tions dans tout le marais noir sug­gère que les Argoniens pré­sen­taient sans doute autre­fois une civi­li­sa­tion plus uni­fiée, ou pos­sé­daient des liens com­mer­ciaux plus forts.

Motif artisanal 70 : les arcs des Aînés argoniens

ARCS
Nous savons encore peu de choses sur les rela­tions entre les Aînés argo­niens et l’Hist, mais je pense que les arcs récu­pé­rés étaient faits de bois d’Hist. Ils consi­dé­raient peut-être la flèche comme une exten­sion de la volon­té de l’Hist, comme un décret fatal, à moins que ça n’ait sim­ple­ment été la source de bois la plus commode.

Motif artisanal 70 : les bâtons des Aînés argoniens

BÂTONS
Les bâtons étaient avant tout des ins­tru­ments maniés par la prê­trise de Sithis. Beaucoup de ces sceptres de bronze étaient coif­fés d’i­cônes et des sym­boles du Grand ser­pent à qui les prêtres fai­saient leurs sacri­fices, mais cer­tains com­por­taient des dents de verre acé­rées qui per­met­taient de ver­ser le sang lors de leurs céré­mo­nies. Tout indique que Sithis jouait un rôle plus cen­tral dans la véné­ra­tion des Aînés argo­niens qu’à notre époque moderne, du moins chez la plu­part des tribus.

Motif artisanal 70 : les bottes des Aînés argoniens

BOTTES
Les Aînés argo­niens uti­li­saient davan­tage de chaus­sures que les tri­bus modernes, mais conser­vaient déjà la concep­tion ouverte qui leur per­met­tait de gar­der les pieds dans l’eau. Les san­dales à semelle en caou­tchouc étaient cou­rantes dans toutes les pro­fes­sions, ain­si que des jam­bières à franges, des cothurnes ou des cné­mides chez les couches sociales les plus élevées.

Motif artisanal 70 : les boucliers des Aînés argoniens

BOUCLIERS
C’est peut-être la dis­po­si­tion des crans de verre autour du bord qui me rap­pelle un rouage, ou la teinte oran­gée de sa face, ou les déco­ra­tions car­rées, mais la réponse à ce sen­ti­ment de fami­lia­ri­té que m’ins­pi­rait la métal­lur­gie argo­nienne me frap­pa comme l’une de leurs masses : l’in­fluence est dwe­mer. Le marais noir n’a peut-être pas tou­jours été aus­si iso­lé qu’aujourd’hui.

Motif artisanal 70 : les casques des Aînés argoniens

CASQUES
Un simple ban­deau ser­vait de base pour toutes sortes de coiffes. La plu­part pro­po­saient un orne­ment prin­ci­pal au-des­sus du visage et employaient des plumes, des joyaux et de grandes icônes de cuivre comme déco­ra­tion. Cela peut paraître gênant, mais ces mêmes coiffes étaient sou­vent por­tées au com­bat par-des­sus des capuches de cuir.

Motif artisanal 70 : les ceintures des Aînés argoniens

CEINTURES
Les cein­tures étaient presque exclu­si­ve­ment déco­ra­tives, com­po­sées de lon­gueurs tis­sées d’une main experte et déco­rées de chaînes et d’an­neaux en or ain­si que de lanières colo­rées. Les guer­riers les cou­vraient de peaux de rep­tiles plus solides pour main­te­nir leur armure et tenir leurs armes. Les emblèmes, por­tés là où se situe­rait notre nom­bril, por­taient sou­vent des sym­boles de Sithis.

Motif artisanal 70 : les dagues des Aînés argoniens

DAGUES
Quelle que soit leur lon­gueur, les lames des Aînés argo­niens étaient com­po­sées d’une série de frag­ments de verre vol­ca­nique ser­ties dans un mon­tant en bronze mar­te­lé. La pré­va­lence du verre vol­ca­nique dans tant d’armes reste sur­pre­nante, puisque l’on ne connaît aucun vol­can actif dans le marais noir même. Cela sug­gère que les Argoniens s’a­ven­tu­raient régu­liè­re­ment dans l’ac­tuelle Morrowind.

Motif artisanal 70 : les épaulières des Aînés argoniens

ÉPAULES
Combinaison de cuir et de bronze, les gardes d’é­paules étaient com­po­sées uni­que­ment d’une épau­lette incur­vée et d’une sangle qui pas­sait sous l’ais­selle. Au lieu d’être mise en forme pour mou­ler l’é­paule, la plu­part pro­té­geaient sim­ple­ment le haut, cer­taines aus­si haut que la mâchoire, ce qui en fai­sait aus­si une pro­tec­tion pour le cou.

Motif artisanal 70 : les épées des Aînés argoniens

ÉPÉES
Nous ne com­pre­nions d’a­bord pas pour­quoi les Aînés argo­niens pré­fé­raient le verre pour leurs lames, alors qu’ils savaient tra­vailler le métal. Pour tes­ter l’une des épées en verre, nous avons rapi­de­ment appris que ce maté­riau est d’un tran­chant ter­ri­fiant, tant qu’il reste intact. Il est éga­le­ment plus facile à rem­pla­cer sur le ter­rain, et plus léger qu’un équi­pe­ment d’affûtage.

Motif artisanal 70 : les gants des Aînés argoniens

GANTS
Comme leurs des­cen­dants, les Aînés argo­niens trou­vaient les gants peu pra­tiques. Ils uti­li­saient selon l’en­vie des mitaines ou des bandes dont ils s’en­rou­laient les mains, à la manière de nos lut­teurs. Les canons d’a­vant-bras en tis­su ou en cuir étaient sou­vent por­tés en déco­ra­tion et pour la pro­tec­tion, par­fois avec des tiges de métal pour le com­bat. Les bandes à frange autour du biceps fai­saient par­tie des déco­ra­tions courantes.

Motif artisanal 70 : les haches des Aînés argoniens

HACHES
Les seules haches des Aînés que nous avons récu­pé­rées étaient clai­re­ment des armes de guerre, ce qui me pousse à croire que les simples outils uti­li­taires n’é­taient pas façon­nés avec le même soin, ni la même qua­li­té de maté­riaux. Ces haches de guerre consistent en un ou deux gros éclats de verre vol­ca­nique mon­tés dans un alliage de cuivre et ornés de plumes, de fils tein­tés et d’or. Ce degré de tra­vail du métal est presque inouï dans le marais noir contemporain.

Motif artisanal 70 : les jambières des Aînés argoniens

JAMBIÈRES
Tandis que la plu­part des tri­bus contem­po­raines pré­fèrent de simples pagnes, leurs ancêtres se pro­té­geaient sous plu­sieurs couches suc­ces­sives : des jupes au genou ou aux che­villes, voire des pan­ta­lons, étaient sou­vent accom­pa­gnées d’autres jupes à franges et autres dra­pés. Les guer­riers y ajou­taient une couche de cuir rigide ou de roseaux tres­sés ren­for­cés d’os et de bronze.

Motif artisanal 70 : les masses des Aînés argoniens

MASSES
Les armes conton­dantes récu­pé­rées dans une fon­de­rie englou­tie étaient impres­sion­nantes. Fabriquées essen­tiel­le­ment de bronze, ces armes devaient être maniées par des guer­riers à la taille impo­sante. Leur tête reste l’élé­ment le plus sai­sis­sant : géné­ra­le­ment réa­li­sées à l’ef­fi­gie d’Argoniens, leur concep­tion était angu­leuse, presque géo­mé­trique, et aus­si fami­lière que le métal dont elles étaient faites.

Motif artisanal 70 : les plastrons des Aînés argoniens

PLASTRONS
Les Aînés argo­niens pré­fé­raient les écharpes légères et les lon­gueurs de tis­su enrou­lées, plu­tôt que des tuniques. Cela per­met­tait peut-être de gar­der leurs crêtes à nu, pour faci­li­ter la com­mu­ni­ca­tion. Les armures étaient presque entiè­re­ment faites de frag­ments de cuivre pour cou­vrir les épaules et l’ab­do­men, sug­gé­rant que leurs propres écailles suf­fi­saient à pro­té­ger les flancs et le dos.